Qu’est ce que la méditation ?

La méditation est une pratique ancestrale qui est très à la mode aujourd’hui, de plus en plus présente dans le monde de la santé, de l’entreprise ou dans l’éducation. Quand les médias “mainstream” parlent d’un sujet , la démocratisation est en cours, ce fut le cas de la pratique du yoga il y a quelques années, c’est le cas certain de la méditation aujourd’hui.

Soutenue par des centaines d’études scientifiques, notamment pour la méditation de la pleine conscience et les programmes de mindfulness dérivés du programme MBSR de Jon Kabat-Zinn, la méditation est devenue un outil incontournable du développement personnel, des nouvelles thérapies cognitives mais également du mieux-vivre au quotidien.

La méditation est même devenue un outil corporate ; elle est disponible en ligne ou comme application pour votre smartphone. Les entreprises de la Silicon Valley ont été les premières à intégrer la méditation, par exemple Google, Twitter ou encore Facebook qui ont toutes mis en place des programmes internes de méditation ou de mindfulness (pleine conscience en anglais), non seulement pour le bien-vivre de ses employés, mais aussi pour que l’entreprise puisse bénéficiér d’un environnement plus innovant et productif.

A l’aide des neurosciences, une corrélation directe entre la pratique méditative régulière et la neuro-plasticité cérebrale a été établie, et de multiples études scientifiques montrent que la méditation est un outil de prévention de la dépression et de gestion du stress, des émotions et des douleurs chroniques.

La méditation de pleine conscience est donc sortie du temple, elle s’est dérobée de son habillage bouddhiste et est devenue une méthode scientifique à part entière, avec des bienfaits éprouvés tels que la réduction du stress, mais également favorisant la concentration, la créativité ou encore l’innovation.

La méditation représente pour les entreprises un outil d’innovation majeur, afin qu’elles puissent libèrer leur créativité en sortant du cadre et en devenant plus conscientes.

Mettons de côté pour un instant le buzz de la méditation et de la pleine conscience et revenons aux sources, à l’étymologie. Les mots méditation et médecine partagent les mêmes racines étymologiques medico/mederi du latin, signifiant “soigner”.

La médecine et la méditation sont donc étymologiquement des approches similaires pour soigner le patient, afin d’aboutir à une meilleure intégration entre le corps et l’esprit, pour que ce duo puisse se libérer et ainsi fournir un regard nouveau sur soi-même et son environnement direct; d’ou l’émergence d’une médecine intégrative corps-esprit, pour réunir le corps de la médecine occidentale avec l’esprit des médecines ancestrales pour qu’une conscience supérieure au simple yoga (jonction, union) du corps et de l’esprit, puisse se manifester.

Dans la culture occidentale, à travers la forte empreinte cartésienne et rationaliste, la méditation est souvent synonyme de cogitation ou de réflexion sur un sujet. Or la méditation est tout sauf une pensée, elle est avant tout observation de ce qui nous habite à l’instant présent.

Tout en reconnaissant l’importance capitale de Descartes, il est important de dépasser cette vision mécanique du corps et de l’esprit, car les neurosciences et la méditation ont démontré que nous ne sommes pas seulement habités par notre dimension cognitive (pensées) mais aussi par nos émotions, nos sensations physiques et nos comportements.

Nous ne méditons donc pas pour trouver une solution à un problème, mais pour accepter notre réalité et in fine se soigner.

Références

1. Programme de réduction du stress basée sur la pleine conscience (MBSR)

2. Jon Kabat-Zinn

 

Laisser un commentaire