3 raisons pour lesquelles nous ne méditons pas

 

 Rebecca Eldridge, enseignante senior au CFM (Centre de Mindfulness fondé par Jon Kabat-Zinn) écrit ceci sur son blog à propos des raisons pour lesquelles nous n’arrivons pas à méditer.

Nous ne pouvons nous cacher de rien quand nous méditons – des relations malsaines, des habitudes qui nous maintiennent malades et confus, des attitudes jugées admirables au travail et désagréables à la maison – et parfois la peur de ce qui pourrait surgir nous empêche de méditer. C’est courageux de s’asseoir en silence avec le seul expert de votre vie: vous même..

En plus de la peur de ce qui pourrait nous empêcher de méditer, on m’a enseigné qu’il y a 3 autres raisons pour lesquelles nous ne pratiquons pas. Les voici-

1. L’oubli des instructions

Quand nous nous rendons compte que nous avons été détournés par l’esprit fugueux, nous revenons à la conscience du moment présent. Je fais cela en revenant à des sensations de souffle ou de sensations physiques dans mon corps; vous avez peut-être votre propre moyen de revenir. Mais l’instruction est toujours: Quand vous êtes perdu, revenez. Quand nous sommes perdus dans nos pensées sur une situation qui semble sérieuse et complexe, la réponse est: Revenez. Quand l’esprit court après des pensées délicieuses et séduisantes, et que nous ne voulons pas revenir, la réponse est de revenir quand même.

Parfois, les questions sont compliquées et les réponses sont simples. -Dr. Seuss

2. Trop de laxisme ou trop d’exaltation

Non seulement la réponse est toujours celle de revenir, mais elle est celle de revenir sans en faire toute une histoire (de nos pensées, de notre pratique, de notre vie), soit sans trop d’exaltation. Mais ne vous trompez pas: le retour est ferme et défini ; nous ne nous réjouissons  pas dans notre esprit vagabond (trop de laxisme). Nous ne sommes pas non plus trop laxistes à propos de ce que nous considérons comme une pratique de méditation – en rationalisant que les 20 minutes que nous passons tranquillement à regarder la télévision équivalent aux 20 minutes où nous sommes assis tranquillement à contempler notre esprit.

Lorsque nous pratiquons sans en faire toute une histoire, nous pouvons simplement voir les choses telles qu’elles sont réellement. Et il y a tellement de choses à voir.

Vous allez louper les meilleurs instants si vous gardez les yeux fermés. -Dr. Seuss

Une fleur poussant à l’extérieur de Bagram Air Field, Afghanistan

3. Paresse (c.a.d l’extrême hyper-activité)

Le fait de maintenir nos vies pleines d’activités et de nous convaincre  que nous ne pouvons absolument rien lâcher comme activité, constitue le troisième obstacle à la méditation. Une vie extrêmement occupée équivaut à un esprit extrêmement occupé. Bien que nous recevions des applaudissements pour le faire-faire-faire, c’est par la discipline de simplement être que nous apportons une énergie différente à nos efforts, et au monde.

Je suis curieux- Croyez-vous qu’en honorant l’espace et le temps qu’il faut pour faire la paix avec nous-mêmes, nous pouvons créer un monde qui est aussi paisible?

À moins que quelqu’un comme vous ne s’en soucie énormément, rien ne va aller mieux. Ce n’est pas le cas. -Dr. Seuss

Bonnes fêtes de fin d’année !

Eugenio

Laisser un commentaire